Je travaille dans :

Continuer

Le contenu du site a été adapté à
vos besoins en fonction de votre type d'établissement.

Aujourd’hui, tous les restaurants, des brasseries aux palaces en passant par les snacks, proposent au moins un burger à leur carte. Découvrez 3 burgers gourmands imaginés par deux chefs créatifs.

Burger de pied de cochon façon basquaise

Burger de pied de cochon façon basquaise

A. Noste, 6 bis, rue du Quatre Septembre, Paris 2e

Dans son établissement, à la fois bar à tapas et restaurant, le chef propriétaire Julien Duboué a mis au point un mini-tapas de pied de cochon. « Je voulais quelque chose qui s’inscrive dans les gènes de mon sud-ouest natal. J’ai orienté mon choix vers le cochon, très présent des Landes au Pays basque en passant par le Béarn. C’est un burger à l’image de mon territoire, confectionné avec un pain de maïs maison, du fromage de brebis, du piment d’Espelette et du pied de cochon. Une partie du cochon goûteuse, assez moelleuse et très facile à manger. Avec ce burger, on se fait plaisir sans être gavé. »

Burger King Crabe

Burger King Crabe

Crabe Royal, 19 place de La Madeleine, Paris 8e

Xavier Caussade, qui a travaillé auparavant au sein de la brigade du célèbre restaurant japonais Nobu, utilise le savoir-faire nippon qu’il a appris à l’époque, aussi bien dans le travail des produits de la mer, que dans les assaisonnements et la méthodologie qu’il poursuit au Crabe Royal. Il y a créé un burger au King Crabe en s’inspirant du crab cake. « J’ai pensé ce burger simple sans épices trop prononcées afin de laisser ressortir la texture et la délicate saveur douce et sucrée du crabe royal. » 

Burger à la truffe

Burger à la truffe

La Maison de la Truffe, 14 rue Marbeuf, Paris 8e

À La Maison de la Truffe, Xavier Caussade a aussi mis au point un burger aux truffes, qui est très apprécié. Il y a un équilibre parfait entre la viande de bœuf et la truffe pour que le goût de l’un n’envahisse pas l’autre. En sus, il a rajouté une petite tranche snackée de pastrami, plus gourmand que du bacon, qui ajoute un petit goût fumé. Il y glisse aussi une tranche un peu épaisse de Comté, pour que le fromage ne fonde pas totalement et fasse corps avec le reste. 

Le burger est aussi la star de nouvelles enseignes dédiées

Ces mini-chaînes se nomment Big Fernand, Mamie Burger, Blend, PNY, King Marcel, le Bistrot du Burger… Chez Big Fernand, on joue la carte 100 % française avec des fromages comme la fourme d’Ambert et des noms de burgers typiquement français : Victor, Philibert, Alphonse, ... Mamie Burger joue, elle, la carte « country » : viande d’Aubrac, burgers nommés papi Dédé, tonton Jeff ou tatie Monique et frites servies dans un petit poêlon. Quant à Blend, elle vous propose de personnaliser votre burger et sort une édition limitée tous les trois mois.