Je travaille dans :

Continuer

Le contenu du site a été adapté à
vos besoins en fonction de votre type d'établissement.

A l’approche des beaux jours, on a comme une envie de mouvement et de créativité : comment réinventer une catégorie que l’on croit connaître par coeur, le mijoté ?

1. Première technique : la personnalisation

Chère aux Millenials, ces consommateurs nés entre 1980 et 1995 qui maitrisent parfaitement le digital et poussent la restauration à se réinventer. Ceux que l’on désigne également comme les représentants de la « Génération Y » apprécient toujours d’avoir la possibilité d’ajouter une sauce, un topping ou leur petit plus à eux pour faire du plat qu’ils choisissent une recette unique.

Le mijoté « customisé »

Le mijoté peut ainsi être « customisé » et modernisé grâce à l’adjonction d’une préparation qui réveille à base, par exemple, d’herbes aromatiques –basilic pour contraster, menthe pour rafraîchir ou ciboulette pour dynamiser- ou d’un saupoudrage « crunchy » qui apporte de la texture et des sensations nouvelles. Hachis de noix torréfiées, de pain croquant, ou simple sésame toasté réinventent le mijoté en bouche.

2. Détournement de nos bons vieux plats populaires en version street food

Toujours très « Millenials » le détournement de nos bons vieux plats populaires en version street food, la nourriture gouteuse des rues qu’on mange avec les doigts. Un exercice plus aisé qu’on ne le pense et fort apprécié des clients. Le Bœuf Bourguignon devient carrément sexy en version burger bien frenchie : les dés de boeuf dorés et mijotés avec une goûteuse sauce « bourguignon » -vin rouge-lardons-légumes- sont glissés dans un pain rond croustillant. !

La tortilla servi avec du « pulled pork » ou de la poule au pot

Le tacos – la tortilla pliée si appréciée des américains- peut lui être servi avec du « pulled pork », de l’épaule de porc effilochée longtemps mijotée pour en révéler toute la tendreté, et fini à l’aide d’une garniture toute fraîche comme des dés de tomate ou encore d’une sauce un peu douce amère. Toujours côté Amérique Latine, pourquoi pas remplacer le poulet allié traditionnel du fajitas –une autre version de la tortilla- par de la poule au pot ? Effet de surprise garanti !

3. Dernière possibilité : jouer l’ingrédient tendance qui twiste et décale…

Avez vous essayé la fève Tonka, la petite bombe gustative porte bonheur des Indiens d’Amazonie avec le bœuf bourguignon ? Le dynamique Yuzu japonais hybride de mandarine sauvage et de citron d’Ichang avec la blanquette de veau ? Et pourquoi pas un lapin au wasabi de l’archipel du levant plutôt qu’à la moutarde… Un zeste d’humour et de goût pour des diners dont on se rappelle et on parle !

Continuer

Inscrivez-vous

Titre

Bullet Point text