Menu
Pts de fidélité

Je travaille dans :

Continuer

Le contenu du site a été adapté à
vos besoins en fonction de votre type d'établissement.

 en partenariat avec La Frégate by Tiller, le premier incubateur business et culinaire dédié aux restaurateurs-entrepreneurs. 

Si l’émergence des émissions télévisées telles que Top Chef ou Masterchef a démocratisé l’essor des métiers de bouche, elle a également donné naissance à un nouveau profil de restaurateur-entrepreneur, plutôt typé école de commerce que CAP cuisine.

Avant d’ouvrir un restaurant, voici quelques éléments à ne pas négliger pour garantir son succès et éviter de se retrouver en prime time dans « cauchemar en cuisine » aux côtés de Philippe Etchebest…

1. Posez-vous les bonnes questions

Il existe aujourd’hui une réalité féroce dans le marché de la restauration : 1 établissement sur 2 ferme ses portes avant 3 ans d’exploitation.

Avant toute chose, prenez le temps de vous poser les bonnes questions afin d’en savoir plus sur vos motivations et vos compétences !

Pour cela, vous pouvez réfléchir aux points suivants :

- Ai-je les compétences nécessaires pour gérer une entreprise ?

- Mes objectifs personnels sont-ils en adéquation avec mes objectifs professionnels ?

- Suis-je suis prêt à m’y investir à 100% ?

Si la réponse à ces questions est un oui franc, vous pouvez alors commencer à réfléchir à votre concept.

 

2. Trouvez votre concept 

Maintenant que vous savez pourquoi vous vous lancez dans la restauration, vous pouvez réfléchir à votre concept.

Trouver l’univers de son établissement n’est pas chose aisée, mais il est important de le choisir avec soin car c’est ce qui conditionnera en grande partie votre réussite !

Définissez le concept qui vous correspond le mieux et commencez à réfléchir aux émotions que vous souhaitez véhiculer.

Que ce soit à travers le thème, les couleurs utilisées, la musique ou encore à travers la cuisine proposée, pensez à ce qui vous anime et ferait plaisir à vos clients.

Quel que soit l’univers sur lequel votre choix se portera, veillez à ce qu’il soit en adéquation avec vos valeurs; si vous vous retrouvez dans votre restaurant, il y a de fortes chances que vos clients s’y retrouvent aussi.

3. Réalisez une étude de marché

Une fois votre concept en tête, une étude de marché est indispensable pour en étudier sa viabilité.

Au delà de savoir s’il y a un marché pour votre projet, cette recherche vous permettra également de déterminer la concurrence directe et indirecte.

Clientèle de bureau, familiale, ou encore étudiante, l’étude de marché vous apportera aussi des réponses concernant la gamme de prix que vous pourrez associer à la carte.

Enfin, dernier point et pas des moindres, cette étape est absolument nécessaire à la réalisation d’un business plan cohérent et réaliste !

4. Choisissez votre emplacement

A ce stade de votre projet, l’étude de marché réalisée vous a permis de déterminer la zone géographique la plus adaptée à votre établissement. 

L’emplacement est probablement ce qui va faire la différence, l’élément qui incitera vos client à venir nombreux !

Vérifiez que votre restaurant se trouve proche d’une zone de chalandise suffisamment importante, proche d’un axe passant ou d’un lieu de vie, cela augmentera mathématiquement votre taux de remplissage.

5. Définissez votre statut juridique

Le choix du statut juridique est l’étape qui va réellement concrétiser l’ouverture de votre restaurant.

Chacun d’entre eux a ses propres particularités, attention à le choisir avec soin car les implications financières et administratives sont majeures.

Parmi la liste proposée, vous pouvez opter pour une SARL (Société à responsabilité limité), une EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), ou encore une entreprise individuelle où le restaurateur dirige seul son entreprise. Dans ce cas on ne parle alors pas de « société » à proprement parler, ce qui importera le régime fiscal et social.

6. Etablissez votre Business Plan

Maintenant que vous avez pris le temps d’analyser votre marché et que vous avez récolté les informations nécessaires, vous pouvez commencer à rédiger votre business plan.

Si l’objectif premier de cette étape est de vous rassurer quant à la réussite de votre projet, ce n’est pas le seul.

Ce document sera également utilisé comme preuve de viabilité pour votre restaurant auprès d’un investisseur et/ou surtout d’un banquier. Si vous n’avez pas de business plan solide, il sera plus ardu de trouver un soutien financier qui vous accordera un crédit sans gage de fiabilité préalable.

Un business plan solide vise donc à rassurer un tiers en prouvant que votre établissement réalisera suffisamment de bénéfices pour que vous soyez en mesure de rembourser l’argent que l’on vous aura prêté.

7. Trouvez le nom de votre restaurant

On vous l’accorde, trouver le nom parfait pour votre restaurant n’est pas chose simple. Il n’en reste pas moins essentiel car ça sera le premier point de contact entre votre clientèle et votre établissement.

Gardez en tête que le nom de votre restaurant aura également un impact psychologique sur vos clients car ils lui associeront directement une image ou une sensation.

Accordez-vous le temps qu’il faut pour trouver un nom suffisamment accrocheur et qui répondra à tous les critères.

8. Apportez un soin tout particulier à votre carte

Votre menu va beaucoup compter dans l’image que les clients auront de votre restaurant mais aussi les influencer durant les premières minutes suivant leur arrivée.

Une carte originale, bien rédigée, structurée, graphique, les mettra sans aucun doute dans de bonnes dispositions et en appétit. 

N’hésitez pas à réaliser un menu simple afin de permettre aux clients de s’y retrouver facilement. Rien ne vous empêche de le renouveler régulièrement afin que vous ayez toujours quelque chose de nouveau à proposer ! Petit plus d’une carte réduite : la fraicheur garantie des produits intimement liée à des stocks réduits.

9. Proposez un service de qualité

L’accueil est l’étape du parcours client la plus importante. Partant de l’adage « on n’a jamais une seconde chance de faire une première bonne impression », la satisfaction de votre clientèle sera conditionnée dès leur arrivée.

Mettez vos talents d’hôtes en œuvre et accueillez vos clients comme des rois en ajoutant votre touche personnelle !

Un bon service passe également par une bonne communication non verbale et un langage lui aussi non-verbal (sourires, body langage…).

En plus d’instaurer une atmosphère de travail agréable pour vos équipes, un service de qualité saura satisfaire vos clients.

10. Misez sur vos équipes

Comme vous le savez, votre restaurant ne serait rien sans vos équipes, d’où l’importance de bien prendre bien soin d’eux également. 

Vos clients sont peut-être à la recherche du meilleur rapport qualité/prix, mais ils seront sans aucun doute sensibles à l’atmosphère d’un lieu dans lequel ils se sentent compris et chouchoutés !