Menu
Pts de fidélité

Je travaille dans :

Continuer

Le contenu du site a été adapté à
vos besoins en fonction de votre type d'établissement.

Plus qu’un restaurant et un emplacement, la recette du succès en 2020 reste la force du concept. Les clients ne se déplacent plus seulement pour ce qu’ils trouveront dans l’assiette mais aussi pour vivre une expérience forte ! Voici le top 5 des tendances food en 2020 décryptées pour vous :

La cuisine du monde comme moment d’évasion

Si la cuisine du monde a longtemps été cantonnée à la restauration chinoise et japonaise, elle s’enrichit et se réinvente en 2020 : cuisine marocaine, tunisienne, africaine, irannienne, mexicaine, coréenne… L’offre ne cesse de s’etoffer. Au delà de faire découvrir une nouvelle cuisine, ces nouveaux lieux sont aussi une ouverture sur le monde et une nouvelle culture.

Par exemple, chez BMK Paris Bamako, le lieu est empli de culture africaine : des oeuvres d’art et littéraires d’auteurs africains, la décoration fait écho aux traditions locales (nappes en wax par exemple), des produits d’épicerie locale pour offrir aux clients l’opportunité de reproduire les recettes chez eux.

Chez Big Mamma, célèbre groupe de restauration 2013, l’expérience est immersive : cuisine ouverte sur les produits frais directement importés d’Italie, serveurs et serveuses italiens qui vous accueillent avec un bel accent, décoration napolitaine, carte écrite en italien… L’expérience se prolonge jusque sur les réseaux sociaux où l’on aperçoit des textes en italiens ou encore des vidéos de collaborateurs italiens qui annoncent l’ouverture d’un nouveau restaurant en francais.

L’ingrédient secret ? La touche de culture locale dans le lieu !

La cuisine monoproduit comme moment de découverte

Le bien manger gagne du terrain depuis plusieurs années. Il est synonyme de fait maison et au restaurant, cela se traduit par une carte courte.

Quoi de plus rassurant pour un consommateur que de voir qu’un restaurant est spécialisé sur un seul et unique produit ? Il forcément fait maison et bien fait.

Le monoproduit gagne du terrain en 2020 et se décline à toutes les saveurs. Par exemple, chez Pidè Paris, on met en avant le pidè, pizza turque, qui a l’avantage de reposer sur une technique culinaire rare et de pouvoir se décliner en plusieurs saveurs. De la pidè traditionnelle turque à des pidès plus originales ou occidentales, il y en pas pour tous les goûts. L’avantage de ce type de concepts monoproduit ? L’offre est très claire pour le consommateur.

L’ingrédient secret ? Ne pas oublier de se réinventer pour ne pas lasser sa clientèle.

La restauration healthy comme moyen de découvrir de nouvelle saveurs qui font du bien au corps et à l’esprit

Les préoccupations grandissantes des français pour leur alimentation et leur santé profitent à la healthy food, qui gagne du terrain. Que ce soit pour préserver les animaux, prendre soin de sa santé, encourager l’économie locale, s’adapter à ses allergies ou encore limiter son impact carbone sur l’environnement, la cuisine healthy ne peine plus à trouver sa clientèle.

Cette cuisine a de multiples facettes et peut se décliner de plusieurs manières :

-        La cuisine bio : On y utilise pas de produits de synthèse pour l'agriculture et impose le respect du lien au sol et du bien être animal en matière d’élevage.

-        La cuisine vegan : cette cuisine exclue toute utilisation de produits animaux.

-        La cuisine X-free : cette cuisine exclue l’utilisation de produits qui peuvent créer des réactions allergènes chez les consommateurs, comme le lait ou le gluten.

-        La cuisine locavore : cette cuisine utilise en grande majorité ou exclusivement des matière première issue de l’économie locale, pour limiter l’impact carbone de l’approvisionnement alimentaire.

Si cette cuisine healthy s’est d’abord inséré sur le marché avec des concepts dédiés et estampillés “healthy food”, elle se normalise désormais et s’insère naturellement dans les cartes de tous types de concepts. En 2020, elle s’invite notamment dans des concepts fast food rendant ce type de restauration plus accessible en terme de prix.

L’ingrédient secret ? Proposer du healthy bon et BEAU. Instagram reste le temple pour la promotion de ce type de cuisine. Foodistas et instagrameuses y font leur repérage du prochain healthy spot.

Des lieux de vie forts comme moyens de créer des expériences complètes

Avec l’essor de la livraison, on recherche au restaurant un moment de convivialité et de détente. Plus que des restaurants, certains concepts s’imposent comme de véritables lieux de vie pour répondre à différents besoins des consommateurs. Faire son sport ? Faire ses courses ? Proposer des activités à ses enfants ? Autant d’activités qui seront de plus en plus possibles au sein même de lieux de restauration. Par exemple, Maison Nomade, lieu de plus de 300m2 en plein coeur de Paris, propose non seulement une carte très élaborée pour son concept de restauration mais aussi des activités de yoga, de sophrologie, des événements, un lieu de coworking… Une offre riche qui permet d’accompagner les clients aux différents moments clés de la journée !

L’ingrédient secret ? Avoir un programme événementiel et une communication riches pour inciter les consommateurs à profiter de l’ensemble du lieu de vie.

La restauration solidaire comme moyen d’abattre les clichés

La restauration a aussi son rôle à jouer pour créer une société plus inclusive. Permettre aux migrants et aux personnes atteintes d’un handicap de s’insérer sur le marché du travail, c’est la promesse de plus en plus de restaurants. Si cette tendance a commencé à émerger il y a quelques années, elle restait encore timide, probablement parce qu'il y avait une attente sur la pérennité économique de ce type de concept. Par exemple, en 2016, à Nantes, naissait le Reflet, un concept de restauration qui emploie des serveurs handicapés (atteints de la trisomie 21). Dès son ouverture, le concept cartonne et le restaurant ne désemplit pas, à tel point qu’en 2019, une deuxième lieu ouvre à Paris !

On peut également citer le restaurant “Dans le noir” (qui emploie des personnes malvoyantes), le Café Joyeux (qui emploie des personnes porteuses d'un handicap mental ou cognitif) ou encore Meet My Mamma (qui emploie des femmes réfugiées ou issues de l’immigration).

La tendance est émergente mais encourageante pour 2020 !

L’ingrédient secret ? Mettre en avant l’humain pour casser les barrières et faire vivre une expérience inoubliable aux clients !

Le COVID-19 va bien entendu avoir un impact conséquent sur les attentes des consommateurs au restaurant. Plus que jamais les normes d’hygiène devront être respectées rigoureusement et il faudra communiquer sur les précautions en la matière que vous prendrez. Après plusieurs mois de confinement, les consommateurs attendront des restaurants qu’ils soient un lieu de divertissement et de rassemblement, créer un programme événementiel (musique, humour, danse etc) vous permettra d’attirer ces clients à la recherche d’expériences. Une vague de soutien envers les restaurateurs locaux caractérisera certainement les premiers mois suivants la période du confinement : les consommateurs le savent, les restaurants ont été impactés de plein fouet par le COVID-19, soucieux de conserver le dynamisme de leur vie de quartier perdu pendant le confinement, les consommateurs auront à cœur de consommer localement dans les restaurants de leur quartier.