Les sources des protéines végétales | Unilever Food Solutions
Menu
Pts de fidélité

Je travaille dans :

Continuer

Le contenu du site a été adapté à
vos besoins en fonction de votre type d'établissement.

En 2018, 30% de la population française est flexitarienne et 5% à 6% est végétarienne. 

Plusieurs raisons existent à cette tendance végétale comme des raisons éthiques, la préservation de l’environnement ou de sa santé. Afin de répondre à ce besoin grandissant, l’offre végétarienne se développe dans la restauration collective notamment poussée par la loi EGALIM. Cette loi imposera à partir de Novembre 2019 la proposition d’un menu végétarien une fois par semaine en mettant en avant des alternatives végétales telles que les légumineuses ou céréales plutôt que des protéines à provenance animales. De ce fait, les restaurants scolaires devront revoir leurs habitudes afin de proposer des menus végétariens variés pour satisfaire les enfants tout en veillant à ce que ces aliments soient riches en nutriments.

En effet, d’un point de vue nutritionnel, il est tout à fait possible de délivrer un repas à base de végétaux si l’alimentation est équilibrée et fournit l’énergie et les nutriments essentiels, répondant ainsi aux besoins nutritionnels des enfants.

Il est nécessaire donc de comprendre les différentes sources de protéines végétales qui existent afin de former une source complète de protéines :

-       Les légumineuses :
En haut de la liste des légumineuses se trouvent les lentilles qui sont riches en fibres, vitamine B9 (folates) et en minéraux (fer, potassium, phosphore). De plus, elles sont riches en protéines.
Autre légumineuses pourvus en protéines végétales : haricots, pois chiches, pois cassés, fèves, soja, tofu…

-       Les céréales :
On peut les trouver en farine, flocons ou en grains et elles représentent une bonne source de protéines végétales.
Exemple : blé, avoine, quinoa, boulghour, amarante, maïs…

-       Les oléagineux :
Les oléagineux (fruits secs) et les fruits séchés ne sont pas à négliger. Généreuses en fibres et en sels minéraux (magnésium, fer, potassium…), les amandes sont une bonne source de protéines végétales. Les fruits séchés possèdent plus de nutriments que les fruits frais car la déshydratation des fruits forme la concentration de nutriment dans la pulpe.
Exemple d’oléagineux : noix de cajou, amandes, pistaches, noisettes, cacahuètes, fruits secs…


Voici une petite liste d’associations végétales les plus pratiquées :

  • Maïs + Haricots rouges
  • Boulghour + Pois chiche
  • Lentille + Riz

Un des points clés du GEMRCN est de favoriser la consommation de fruits, légumes et féculents. Les alimentations végétales, dès lors qu’elles sont équilibrées, entrent parfaitement dans les recommandations nutritionnelles.

(source : Kantar World Panel, 2016 ; Agence Bio, 2018)